Mondfänger et Mascarades

« L’oeuvre de Maël Nozahic renouvelle notre perception de la peinture figurative. Elle s’affirme comme une artiste aux couleurs acidulées et fait se croiser dans les scènes de fêtes le réel et l’imaginaire. On pense aux carnavals, aux fêtes populaires. Son travail commence comme une ronde et c’est le thème de la danse qui lui permet d’allier le rituel et la sauvagerie, la nature et la culture. Alternant scènes de groupe et portraits individuels, l’artiste cherche a représenter cette force attractive et répulsive de la tradition. Les costumes folkloriques européens suggèrent une survivance du primitif. Les images teintées de mélancolie renvoient à un moment de nos sociétés où le rapport à la nature était plus simple.
A travers les pèlerins, figures solitaires d’un autre monde, l’artiste invite à mettre nos pas dans ceux de nos ancêtres et à renouer avec l’espoir. »
Henri GUETTE, historien de l’art contemporain

 

Les Pèlerins

 

Acta est Fabula

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s